Articles de vulgarisation concernant la restauration de la maison ancienne, l'isolation thermique écologique et les actualités de notre agence.

Les incitations fiscales ou CEE ainsi que la RT 2012 encouragent désormais d’employer une isolation thermique des murs plus importante. Nous devrions nous en réjouir. Pourtant, l’emplois d’isolants muraux de forte épaisseur n’est pas recommandable dans tous les cas.

02/10/2015

Isolation par l’extérieur: systématiquement dans le neuf

Petit rappel: R=3,7 mètres carrés Kelvin par watt (m2.K/W)

La RT 2007 imposait (sans aucun contrôle), une résistance thermique de 2,3 m2.K/W. pour une épaisseur comprise généralement entre 80 et 100 mm.
Désormais, afin de bénéficier des aides et notamment du credit impôt de transition énergétique  (C.I.T.E.), l’isolation apportée aux murs doit avoir une résistance thermique minimale de 3,7 mètres carrés Kelvin par watt (m2.K/W), soit une épaisseur d’environ 140 mm.


epaisseur isolant mur

Au contraire de l'isolation par l'intérieur, l'isolation par l'extérieur permet sans risque pour sa pérénité d'interposer de fortes épaisseurs d'isolation thermique


Des bâtiments neufs BBC isolés par l’intérieur: la mauvaise blague!

Discutant récemment avec un entrepreneur, celui-ci m’apprenait qu’il réalisait encore une majorité de bâtiments neufs isolés par l’intérieur (donc sous toute logique BBC). Ingénument, je m’interroge sur la valeur et la pérennité de l’isolation de tels bâtiments.

En effet, l’inertie des parois extérieures va jouer en défaveur puisqu’elles sont… froides sous leur couche interne d’isolation directement exposée au point de rosée (ou point de transformation de l'eau sous forme de vapeur en eau liquide). Vous me suivez jusque là.

Des solutions industrielles destinées à faire persister un mauvais système:

Je poursuis ma réflexion. Nous sommes en RT 2012. Un plan d’étanchéité à l’air est réalisé et, si l’on croit le succès des solutions employées directement sur les voiles béton (AÉROBLUE ® par exemple), et avec un minimum de culture thermique, il est permis de douter de la manoeuvre.
Car ce que l’on recherche là est uniquement de répondre à l’obligation de résultat à l’étanchéité à l’air mais sans accorder la moindre attention aux problèmes de condensation de vapeur d’eau dans l’isolant ainsi qu’en surface des murs.


Ces isolants, non protégés par une membrane, sont exposés à la vapeur d’eau. Ils seront donc parfaitement inefficaces en quelques saisons quelle que soit leur épaisseur. Ces dispositions font courir un risque de pathologie avec le développement de moisissures.



Les solutions d’étanchéité par membrane sont elles meilleures?

Les membranes pare-vapeur (école du « tout étanche ») ou frein-vapeur (école des parois perspirantes) ont deux rôles:

1. réaliser un plan d’étanchéité à l’air en face interne de l’isolation thermique,
2. empêcher ou gérer la diffusion de la vapeur d’eau contenue dans l’air en période hivernale.


membrane pro climaUtiliser des membranes respirantes sur des parois béton ou similaire n’a d’intérêt qu’avec des matériaux d’isolation capillaires et hygroscopiques. Mais la part d'hygrométrie transmise se heurtera à l’étanchéité des murs en béton. Elle occasionne un risque de dégradation progressive de l’isolant. Risque qui augmentera avec son épaisseur au fur et à mesure des cycles saisonniers.

Dans le cas de pare-vapeur (plus recommandé avec les laines de verre car elles ne sont pas capillaires et hygroscopiques) ceux ci empêcheront, en période estivale, l’évacuation vers l'intérieur de l’hygrométrie pouvant être contenue dans les parois. Les risques de dégradations s'accoissent avec l'épaisseur de l'isolant.

Conclusion sur l’usage de l’isolation intérieure dans le neuf:

L’isolation par l’intérieur de bâtiments neufs est un non sens au regard de la pérennité et de l’efficacité durable de l’enveloppe thermique d’un bâtiment. Ces bâtiments ne devraient, en aucun cas, être considérés basse consommation.

Augmenter l’épaisseur de l’isolation des parois augmente le risque de dégradation.

L’isolation par l’extérieur (ITE), l’isolation répartie ou mixte avec ITE doivent être préférées. Ces techniques permettent d’augmenter les épaisseur d’isolation externe sans risque pour leur durabilité. Elles devraient être systématiques.


isolation exterieure rehabilitation

Le cas de la rénovation thermique des bâtiments existant

Une isolation extérieure pas toujours possible

isolation chanvre pierre piséIl n’est hélas pas toujours réalisable d’isoler par l’extérieur des bâtiments existant: soit en raison de la morphologie des façades, soit par soucis de conservation de la valeur patrimoniale d’un bâtiment (cas de la maison ancienne).

Dans le cas d’une maison ancienne en pierre ou en pisé, nous avons précédemment étudié les avantages et les qualités des enduits de correction thermique. Cette approche intéressante et bénéfique ne fait pourtant pas l’objet d’une politique incitative qui pourrait valoriser les besoins particuliers des bâtiments les plus anciens.

Toutefois, le législateur a heureusement reconnu les besoins spécifiques  des matériaux anciens en ne les citant pas dans l’Arrêté du 3 mai 2007 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des bâtiments existants (article 2).

Limiter le facteur de risque de l’isolation par l’intérieur dans l’ancien

Nous avons vu plus haut que, plus l’on augmentait l’épaisseur de l’isolation intérieure, plus il sera difficile d’équilibrer l’hygrométrie présente à l’intérieur de l’isolant. Les fortes épaisseurs préconisées augmentent les temps de séchage nécessaires avec un risque de saturation de l’humidité au fur et à mesure des cycles saisonniers.
C’est donc volontairement que j’ai fait le choix d’une isolation intérieure limitée à 10 cm d’épaisseur.

Je préfère ainsi minorer la résistance thermique de l’isolation tout en veillant à une mise en oeuvre exigeante qui passe par plusieurs critères:

 


Quoi qu’il en soit, en présence de matériaux anciens (pisé, pierre, torchis, colombage, etc.), la correction thermique des parois avec un enduit sera préférable.





isolation interieure rehabilitation

Quelle épaisseur d’isolation? Conseils et considérations

Le mieux est parfois l’ennemi du bien. L’adage se vérifie particulièrement en isolation par l’intérieur pour laquelle la prudence nous fera limiter l’épaisseur de l’isolation à 10 cm afin d’assurer la pérennité de l’isolant dans le temps.

Dans la plupart des cas, cette isolation ne sera pas suffisante pour arriver à un niveau de performance thermique permettant la basse consommation.

L’isolation par l’intérieur devrait être réservée aux seules opérations de réhabilitation ne permettant pas d’être isolées autrement.

L’isolation par l’extérieur admet des épaisseurs d’isolation plus importante, jusqu’à 16 à 20 cm, sans risque pour sa pérennité si la mise en oeuvre est correcte.

Mais là encore, il conviendra d’étudier finement les besoins dans une approche thermique et énergétique globale selon un lieu donné, selon l’orientation et l’implantation du projet, selon les saisons et en fonction des modes constructifs employés. La simulation thermique dynamique est surement le meilleur outil à utiliser afin de déterminer avec précision l’épaisseur d’isolation optimum.



General | Habitat ancien | Rénovation thermique | Réalisations | Prestations | Carnet de chantier | Performance énergétique | Habitat écologique | Maison passive | Conseil

Une expertise confirmée par de nombreuses réalisations en Bourgogne & Rhône-Alpes

agence d'architecture intérieure

archilyon.fr Pierrick Chevillotte Architecte d’Intérieur, diplômé de l’Ecole CAMONDO en 1997. Mutuelle des Architectes Français - 385955/S.

Une agence d’architecture intérieure et de maîtrise d’œuvre dédiée à la rénovation du bâti ancien en pierre ou en pisé, les solutions saines et écologiques pour l’habitat, l'amélioration énergétique et le petit habitat passif.

Vous pouvez consulter notre précédent site : www.architecte-interieur-lyon.com

Pour consulter notre méthodologie ainsi que nos honoraires.


Membre du réseau 1% for the Planet, 1% de notre chiffre d'affaire annuel est reversé à des associations agréées pour l'environnement en compensation de notre empreinte écologique. 


  • Sécheresse 2018, Fissures et conséquences sur l'habitat

    Nous relevons depuis la fin de l'été 2018, en Bresse et en Dombes, de nombreux bâtiments victimes de désordres engendrés par des fissures toujours en mouvements. Ces désordres touchent de nombreux bâtiments anciens, en pisé notamment, alors même qu'aucune fissure n'avait pu être constatée jusqu'à présent

  • 5 raisons pour réaliser une visite conseil avant achat immobilier

    Vous avez un projet d'achat immobilier, vous êtes séduit par un bien mais vous vous posez des questions d'autant que vous envisagez de réaliser des travaux de rénovation… Vous ne connaissez pas leur coût, leur importance.
    Il y a sans doute de nombreuses raisons d'être entouré et conseillé par un professionnel voici en tout cas 5 bonnes raisons de réaliser une visite conseil.

  • Modèle de maison individuelle passive: téléchargez notre brochure

    La brochure destinée à présenter ce modèle d'habitation personnalisable écologique, passive ou BEPOS est proposée en téléchargement libre et gratuit.

  • Crise environnementale: comment répondre aux enjeux?

    Les congés d'été apportent ressourcement et évasion mais aussi renouvellement des idées et des missions que nous nous donnons dans le développement de notre activité tournée vers la rénovation du bâti ancien et de la réduction énergétique de l'habitat.

  • Un modèle de maison passive et écologique en région Rhône-Alpes

    Nous proposons, dès la rentrée 2018, un modèle d'habitation individuelle passive ou à énergie positive (BEPOS) développé pour les départements de l'Ain, de l'Isère, de la Savoie et de la Haute-Savoie ainsi que du Jura, du Rhone et de la Saône-et-Loire. Découvrez les atouts de cette maison écologique pas comme les autres!

  • Visite pédagogique de chantier

    Visite pédagogique de chantier à valeur ajoutée patrimoniale dans le bâti ancien dans l’Ain, la Saône-et-Loire, le Rhône ou l’Isère. Programme pour l’année 2018.

  • Le radon dans l'habitat, du diagnostic à la prévention

    Le radon est un gaz radioactif présent, à forte dose, dans plus de 300 000 habitations notamment dans les zones à risque de la Saône-et-Loire, le Rhône et quelques communes du Jura, de l'Ain et de l'Isère. Nous présentons les enjeux et les techniques de prévention du radon dans l'habitat.

  • Vers la maison autonome: du projet à la réalité

    Concevoir et réaliser une maison totalement autonome en énergie, qui ne dépende plus des fournisseurs habituels pour l'électricité, l'eau ou le gaz est aujourd'hui possible. Quelles sont les possibilités d'autonomie, les manières de passer du projet à la réalité d'un habitat autonome et affranchi?

  • Home staging écologique en région lyonnaise

    Le home staging écologique permet de préparer un bien immobilier à la vente en prenant en compte, outre le design et la décoration, les aspects environnementaux, la santé des occupants et une amélioration énergétique du bien afin de déclencher la décision d'achat.

  • La mérule des maisons: prévention, dégâts et traitement

    La mérule ou champignon des maisons est un fléau qui touche les habitations dont les conditions d’humidité, de confinement ou d’obscurité en favorise le développement. Afin de vous prémunir contre les dégâts de ces champignons lignivores, nous proposons un exposé des mesures préventives et curatives.

  • Conseil et diagnostic du bâti ancien en Rhône-Alpes et Saône et Loire

    Ancienne fermes ou granges, habitations de caractère, maisons paysannes... notre agence enregistre de plus en plus de demandes en vue de la réhabilitation de cet habitat exigeant. Nous intervenons régulièrement en amont du projet par le biais d'un conseil dédié au bâti ancien.

  • Réhabilitation d'une longère: la chronique du Maître d'ouvrage

    La réhabilitation d'une ancienne ferme en pisé à Bourg-en-Bresse vue côté maître d'ouvrage. Un texte poétique et imagé sur la maison rêvée qui devient réalité.

  • La lumière naturelle dans la maison ancienne

    La luminosité fait partie des priorités énoncées dans la plupart des cahiers des charges qui nous sont soumis. Si cette recherche de lumière naturelle est justifiée, elle ne doit pas sacrifier l'aspect architectural d'un habitat conçu alors sous d'autres critères.

  • Le pisé et l’humidité: autopsie d’une rénovation en Bresse

    Les maisons en pisé sont très présentes dans l’Ain comme dans les autres départements de la région Rhône-Alpes. Cette abondance ne les mets pas à l’abri de mauvais choix de rénovation. Quelles en sont les conséquences?

  • Connaitre et maitriser l’hygrométrie dans l’habitat

    Le degré d’humidité de l’air intérieur n’est pas sans conséquences sur le confort thermique, la durabilité des matériaux employés et la santé des habitants. Décryptage d’une notion trop souvent négligée.

  • Réflexion sur la restauration des maisons paysannes

    Pour beaucoup d’entre nous, les demeures anciennes, les maisons paysannes de nos grands parents, agissent comme des madeleines de Proust. Le charme évocateur opère lorsqu’elles n’ont pas été dénaturées par des restaurations maladroites. Nous allons tenter d’en comprendre les fondements.

  • Quelle épaisseur d’isolant pour l’isolation thermique des murs?

    Les incitations fiscales ou CEE ainsi que la RT 2012 encouragent désormais d’employer une isolation thermique des murs plus importante. Nous devrions nous en réjouir. Pourtant, l’emplois d’isolants muraux de forte épaisseur n’est pas recommandable dans tous les cas.

  • Les enduits de correction thermique : chaux chanvre et assimilés

    La correction thermique est une notion particulièrement appropriée au bâti ancien. Cette correction est réalisée par l’application d’un enduit fibré généralement à base de chaux naturelle et de chanvre (chènevotte) mais aussi à base de terre ou de plâtre, de paille de lavande ou de lin, de copeaux de bois ou encore de liège.

  • Le confort thermique estival: comment réaliser une habitation tempérée en été?

    La canicule s'est installée bien durablement en région Rhône-Alpes, dès la seconde moitié du mois de juin...  Cet épisode nous invite à quelques réflexions sur la façon dont devraient être isolées nos habitations afin de préserver leur confort thermique estival.

  • Le plancher chauffant basse température dans la maison ancienne

    Le plancher chauffant basse température fait-il bon ménage avec la maison ancienne? Quels sont ses avantages? Ses limites? Nous tenterons de répondre à ces questions dans le contexte de réhabilitations patrimoniales du bâti ancien.

  • Les étapes d’une isolation thermique réussie en toiture

    Reportage photographique des différentes étapes mises en œuvre pour la réalisation d’une isolation thermique réussie sous toiture.

  • Un revêtement écologique par nature : le parquet massif

    S’il existe un revêtement naturel, intemporel, renouvelable et vivant, c’est bien le parquet massif ! Petite visite photographique de retour de chantier sur ce matériau à l’écobilan très positif.

  • Pourquoi isoler du pisé avec une laine de verre est inapproprié ?

    Nous recevons souvent des demandes concernant l’isolation thermique d’une maison en pisé. Les souhaits des propriétaires évoluent vers une meilleure prise en compte du bâti ancien et, c’est tant mieux!

  • Conseil et accompagnement du particulier pour les petits budgets

    Nous proposons un conseil forfaitaire, solution économique, afin d’accompagner les projets de rénovation thermique, de petits agrandissements ou de petites réhabilitations de l’habitat.

  • La chaux naturelle, technique et usage en rénovation dans l‘ancien

    La chaux naturelle est un liant incontournable en rénovation comme en construction écologique. Rappel sommaire de ses usages et des techniques appropriées.

  • Maison passive dans les Monts du Lyonnais: retour d’expérience

    Une année après sa réception, retour sur la construction d’une maison passive que nous avons réalisé dans les Monts du Lyonnais.

  • Réhabilitation patrimoniale au sommaire de Natura Maison

    Le magazine Natura Maison du mois de septembre 2014 a consacré un reportage enthousiaste sur la réhabilitation patrimoniale d’une petite habitation en pierre que nous avions réalisée en Bourgogne.

  • Rénovation thermique de la maison individuelle : pourquoi viser la basse consommation ?

    La rénovation thermique d’une maison individuelle devrait être envisagée avec un objectif énergétique. Une isolation thermique ponctuelle ne permet pas toujours de réaliser des économies d’énergie, pourtant, il est possible d’atteindre le niveau BBC avec des travaux bien proportionnés.

  • La maison ancienne : épave thermique ou économe en énergie ?

    A l’heure de la construction basse consommation, il nous parait inapproprié de décrier les performances  énergétiques et thermiques de la maison ancienne dont le comportement peut s’avérer bien plus économe en énergie qu’il ne parait.

  • Rénovation d'une maison traditionnelle dans le Morvan

    Rénovation écologique d’une maison traditionnelle en pierre et matériaux naturels dans le Parc Naturel Régional du Morvan entre Saône-et-Loire et Nièvre : une approche respectueuse de l’architecture.

Pierrick CHEVILLOTTE Architecture Intérieure & Maîtrise d'Œuvre Écorénovation Restauration de maison ancienne
155, route de Rétissinge - 01290 BIZIAT
+33 (0) 6 59 29 01 51archilyon@icloud.com
155, route de Rétissinge - 01290 BIZIAT
+33 (0) 6 59 29 01 51archilyon@icloud.com