Articles de vulgarisation concernant la restauration de la maison ancienne, l'isolation thermique écologique et les actualités de notre agence.

Le degré d’humidité de l’air intérieur n’est pas sans conséquences sur le confort thermique, la durabilité des matériaux employés et la santé des habitants. Décryptage d’une notion trop souvent négligée.

08/01/2016

Quelles sont les conséquences d’un excès d’hygrométrie dans l’habitat?

enquete logement InseeL’existence de signes d’humidité sur certains murs du logement suivi de problème d’isolation thermique des murs ou du toit sont les défauts les plus fréquemment cités par l’enquête INSEE sur les conditions de logement fin 2013 (parution en avril 2015). Le fait que ces deux lignes se suivent ne relève surement pas d’un hasard, tant, nous le verrons plus loin, l’humidité n’est pas sans conséquence sur l’efficacité de l’isolation thermique.

Ces défauts sont insuffisamment pris en compte dans la conception des bâtiments ou par les habitants eux même. Et pourtant, ils sont à la source de préoccupantes problématiques sanitaires et énergétiques: dégradation de la qualité de l’air, diminution de la résistance thermique des isolants, apparition de condensation et de moisissures, dégradation des matériaux de construction, expansion de micro-organismes biologiques, des acariens, des cafards ou blatte… conséquences directes sur la santé.



Comprendre l’apparition de l’humidité dans son logement


Des défauts du bâti bien trop courants

S’il est facile de prendre en compte les conséquences directes des infiltrations dues à une mauvaise étanchéité à l’eau des murs, d’une toiture ou de fenêtres, si le phénomène des remontées capillaires est, lui aussi, relativement pris en compte, certains phénomènes responsables de l'humidité, s’avèrent moins discernables: C’est le cas d’une mauvaise conception de l’isolation thermique: glissement des isolants peu denses, absence ou défaut de gestion de la vapeur d’eau, inadéquation des isolants en laine de verre sur des murs anciens, mauvaise étanchéité à l’air, ponts thermiques non traités vers lesquels la condensation se concentre,
Tous ces défauts sont très courants. Ils ont comme conséquence une humidification des matériaux par condensation superficielle ou profonde de la vapeur d’eau.
L’absence de ventilation performante ou une ventilation mal mise en oeuvre est aussi une source de pathologie très commune.



Comprendre: La vapeur d’eau est de l’eau sous forme gazeuse. L’air absorbe de la vapeur d’eau. L’humidité relative exprime la quantité de vapeur d’eau absorbée par l’air.
Plus l’air est chaud, plus il est susceptible de contenir une masse de vapeur d’eau importante.
Une hygrométrie proche des 100% est dite saturée, un brouillard apparait. Toute humidité supplémentaire apparaitra sous sa forme condensée et liquide. 60% d’humidité relative signifie que l’air est à 60% de la saturation.
La vapeur d’eau présente dans l’air condense sur les parois en fonction de la différence de température entre l’air ambiant et les parois. On parle alors du point de rosé comme le moment du changement de phase de l’eau gazeuse à l’état liquide: la condensation sur les surfaces vitrées d’une fenêtre non isolante, par exemple.




Le diagramme de Mollier

Le diagramme de Mollier, du nom d’un Physicien allemand, Richard Mollier (1863-1935), permet de déterminer la température provoquant la condensation (ou point de rosée) en fonction de la température de l’air et du taux d’humidité relative. Il est très utile et instructif.

diagramme mollier hygrometrie

Ce diagramme est constitué de 2 axes perpendiculaires. L’axe horizontal correspond à l’échelle des températures ambiantes. L’axe vertical précise les grammes d’eau par kilogramme d’air sec. Les courbes de coloris rouge indiquent l’humidité relative de l’air en fonction de la température ambiante et de la quantité de vapeur d’eau contenue dans l’air.


Comment déterminer la température de saturation d’une paroi?

Le diagramme de Mollier va nous y aider de façon très simple. Prenons l’exemple de la courbe 1:
Elle se situe dans une moyenne relativement courante. La température est de 20°. Nous démarrons donc une ligne verticale sur cette valeur jusqu’à la courbe correspondant à 50%, c’est à dire la valeur d’humidité relative que nous avons relevé avec un hygromètre pour notre exemple. Depuis ce point, nous tirons une ligne horizontale jusqu’à la courbe d’humidité saturée dont la valeur est 100%. Nous redescendons notre trait sur l’axe horizontal des températures. Son intersection avec cet axe nous indique la température de point de rosée qui est de 9°, dans ces conditions.

Diagramme de Mollier

L’exemple 2 est moins réaliste mais instructif. Il démontre qu' avec un faible taux de vapeur d’eau pour une température élevée (cas totalement improbable), une température de surface très tempérée de 20° suffirait à provoquer la condensation.


Enfin, l’exemple 3, est plus proche des conditions estivales. L’air est chaud 30° et plus humide 70%. Le point de rosée se formera sur une surface de 22°. La différence de température devient donc relativement faible puisqu’elle est de 8°, seulement!



Quelles applications pouvons nous tirer de l’interprétation du diagramme de Mollier?

La connaissance de ces phénomènes va permettre à l’architecte de sélectionner, en connaissance de cause, un certain nombre de procédés et de matériaux et d’en repousser d’autres, parfois très couramment utilisés.
Il sera attentif à la température des parois, à leur inertie, à leur capacité de régulation d’une partie de l’hygrométrie, leur nature hygroscopique. Il privilégiera, dans le même esprit, des matériaux à faible effusivité car ces matériaux absorbent peu la chaleur et se réchauffent rapidement en surface.


L’application de ces connaissances est bénéfique pour la santé des habitants dont le logement en aura bénéficié.

Une hygrométrie relative de 40 à 60% est conseillée dans des locaux chauffés à 20°C. Un air trop sec (35%) ou trop élevé (65%) a des conséquences sur la santé des occupants d’un logement. De nombreuses habitations actuelles connaissent des pics d’hygrométrie positifs ou négatifs.
L’utilisation des matériaux décrits ci-dessus, permet de lisser l’hygrométrie en la régulant. La prescription de l’architecte est directement liée à ces phénomènes qui seront soit maitrisés, soit subis en fonction de sa sensibilité sur la question.

humidite-qualite-air

Air sec, air humide, quelles conséquences?


Air sec: assèchement des muqueuses respiratoires qui se trouvent fragilisées dans leur résistance face à des germes pathogènes (risque accentué par un accroissement des poussières en suspension), irritations oculaires, phénomènes électrostatiques,
Air humide: la transpiration est mal évacuée. Différentes réactions inflammatoires ou infectieuses sont susceptibles d’apparaitre en raison du développement de micro-organismes, de bactéries, d’acariens, de spores fongiques ou du dégagement de COV et autres toxines… Consulter à ce sujet l’ouvrage des Docteurs Suzanne et Pierre Déoux - Le Guide de l’Habitat Sain, Médiéco Éditions



General | Habitat ancien | Rénovation thermique | Réalisations | Prestations | Carnet de chantier | Performance énergétique | Habitat écologique

Une expertise confirmée par de nombreuses réalisations en Bourgogne & Rhône-Alpes

agence d'architecture intérieure

archilyon.fr Pierrick Chevillotte Architecte d’Intérieur, diplômé de l’Ecole CAMONDO en 1997. Qualifié par le Conseil Français des Architectes d’Intérieur (n°997).

Une agence d’architecture intérieure et de maitrise d’œuvre spécialisée dans la rénovation respectueuse du bâti ancien, les solutions saines et écologiques dans l’habitat, la performance énergétique.

Vous pouvez consulter notre précédent site : www.architecte-interieur-lyon.com

Pour consulter notre méthodologie ainsi que nos honoraires.


Pierrick CHEVILLOTTE Architecture Intérieure & Maîtrise d'Œuvre Écorénovation Restauration de maison ancienne
155, route de Rétissinge - 01290 BIZIAT
+33 (0) 6 59 29 01 51archilyon@icloud.com