Articles de vulgarisation concernant la restauration de la maison ancienne, l'isolation thermique écologique et les actualités de notre agence.

Le degré d’humidité de l’air intérieur n’est pas sans conséquences sur le confort thermique, la durabilité des matériaux employés et la santé des habitants. Décryptage d’une notion trop souvent négligée.

08/01/2016

Quelles sont les conséquences d’un excès d’hygrométrie dans l’habitat?

enquete logement InseeL’existence de signes d’humidité sur certains murs du logement suivi de problème d’isolation thermique des murs ou du toit sont les défauts les plus fréquemment cités par l’enquête INSEE sur les conditions de logement fin 2013 (parution en avril 2015). Le fait que ces deux lignes se suivent ne relève surement pas d’un hasard, tant, nous le verrons plus loin, l’humidité n’est pas sans conséquence sur l’efficacité de l’isolation thermique.

Ces défauts sont insuffisamment pris en compte dans la conception des bâtiments ou par les habitants eux même. Et pourtant, ils sont à la source de préoccupantes problématiques sanitaires et énergétiques: dégradation de la qualité de l’air, diminution de la résistance thermique des isolants, apparition de condensation et de moisissures, dégradation des matériaux de construction, expansion de micro-organismes biologiques, des acariens, des cafards ou blatte… conséquences directes sur la santé.



Comprendre l’apparition de l’humidité dans son logement


Des défauts du bâti bien trop courants

S’il est facile de prendre en compte les conséquences directes des infiltrations dues à une mauvaise étanchéité à l’eau des murs, d’une toiture ou de fenêtres, si le phénomène des remontées capillaires est, lui aussi, relativement pris en compte, certains phénomènes responsables de l'humidité, s’avèrent moins discernables: C’est le cas d’une mauvaise conception de l’isolation thermique: glissement des isolants peu denses, absence ou défaut de gestion de la vapeur d’eau, inadéquation des isolants en laine de verre sur des murs anciens, mauvaise étanchéité à l’air, ponts thermiques non traités vers lesquels la condensation se concentre,
Tous ces défauts sont très courants. Ils ont comme conséquence une humidification des matériaux par condensation superficielle ou profonde de la vapeur d’eau.
L’absence de ventilation performante ou une ventilation mal mise en oeuvre est aussi une source de pathologie très commune.



Comprendre: La vapeur d’eau est de l’eau sous forme gazeuse. L’air absorbe de la vapeur d’eau. L’humidité relative exprime la quantité de vapeur d’eau absorbée par l’air.
Plus l’air est chaud, plus il est susceptible de contenir une masse de vapeur d’eau importante.
Une hygrométrie proche des 100% est dite saturée, un brouillard apparait. Toute humidité supplémentaire apparaitra sous sa forme condensée et liquide. 60% d’humidité relative signifie que l’air est à 60% de la saturation.
La vapeur d’eau présente dans l’air condense sur les parois en fonction de la différence de température entre l’air ambiant et les parois. On parle alors du point de rosé comme le moment du changement de phase de l’eau gazeuse à l’état liquide: la condensation sur les surfaces vitrées d’une fenêtre non isolante, par exemple.




Le diagramme de Mollier

Le diagramme de Mollier, du nom d’un Physicien allemand, Richard Mollier (1863-1935), permet de déterminer la température provoquant la condensation (ou point de rosée) en fonction de la température de l’air et du taux d’humidité relative. Il est très utile et instructif.

diagramme mollier hygrometrie

Ce diagramme est constitué de 2 axes perpendiculaires. L’axe horizontal correspond à l’échelle des températures ambiantes. L’axe vertical précise les grammes d’eau par kilogramme d’air sec. Les courbes de coloris rouge indiquent l’humidité relative de l’air en fonction de la température ambiante et de la quantité de vapeur d’eau contenue dans l’air.


Comment déterminer la température de saturation d’une paroi?

Le diagramme de Mollier va nous y aider de façon très simple. Prenons l’exemple de la courbe 1:
Elle se situe dans une moyenne relativement courante. La température est de 20°. Nous démarrons donc une ligne verticale sur cette valeur jusqu’à la courbe correspondant à 50%, c’est à dire la valeur d’humidité relative que nous avons relevé avec un hygromètre pour notre exemple. Depuis ce point, nous tirons une ligne horizontale jusqu’à la courbe d’humidité saturée dont la valeur est 100%. Nous redescendons notre trait sur l’axe horizontal des températures. Son intersection avec cet axe nous indique la température de point de rosée qui est de 9°, dans ces conditions.

Diagramme de Mollier

L’exemple 2 est moins réaliste mais instructif. Il démontre qu' avec un faible taux de vapeur d’eau pour une température élevée (cas totalement improbable), une température de surface très tempérée de 20° suffirait à provoquer la condensation.


Enfin, l’exemple 3, est plus proche des conditions estivales. L’air est chaud 30° et plus humide 70%. Le point de rosée se formera sur une surface de 22°. La différence de température devient donc relativement faible puisqu’elle est de 8°, seulement!



Quelles applications pouvons nous tirer de l’interprétation du diagramme de Mollier?

La connaissance de ces phénomènes va permettre à l’architecte de sélectionner, en connaissance de cause, un certain nombre de procédés et de matériaux et d’en repousser d’autres, parfois très couramment utilisés.
Il sera attentif à la température des parois, à leur inertie, à leur capacité de régulation d’une partie de l’hygrométrie, leur nature hygroscopique. Il privilégiera, dans le même esprit, des matériaux à faible effusivité car ces matériaux absorbent peu la chaleur et se réchauffent rapidement en surface.


L’application de ces connaissances est bénéfique pour la santé des habitants dont le logement en aura bénéficié.

Une hygrométrie relative de 40 à 60% est conseillée dans des locaux chauffés à 20°C. Un air trop sec (35%) ou trop élevé (65%) a des conséquences sur la santé des occupants d’un logement. De nombreuses habitations actuelles connaissent des pics d’hygrométrie positifs ou négatifs.
L’utilisation des matériaux décrits ci-dessus, permet de lisser l’hygrométrie en la régulant. La prescription de l’architecte est directement liée à ces phénomènes qui seront soit maitrisés, soit subis en fonction de sa sensibilité sur la question.

humidite-qualite-air

Air sec, air humide, quelles conséquences?


Air sec: assèchement des muqueuses respiratoires qui se trouvent fragilisées dans leur résistance face à des germes pathogènes (risque accentué par un accroissement des poussières en suspension), irritations oculaires, phénomènes électrostatiques,
Air humide: la transpiration est mal évacuée. Différentes réactions inflammatoires ou infectieuses sont susceptibles d’apparaitre en raison du développement de micro-organismes, de bactéries, d’acariens, de spores fongiques ou du dégagement de COV et autres toxines… Consulter à ce sujet l’ouvrage des Docteurs Suzanne et Pierre Déoux - Le Guide de l’Habitat Sain, Médiéco Éditions



General | Habitat ancien | Rénovation thermique | Réalisations | Prestations | Carnet de chantier | Performance énergétique | Habitat écologique | Maison passive | Conseil

Une expertise confirmée par de nombreuses réalisations en Bourgogne & Rhône-Alpes

agence d'architecture intérieure

archilyon.fr Pierrick Chevillotte Architecte d’Intérieur, diplômé de l’Ecole CAMONDO en 1997. Mutuelle des Architectes Français - 385955/S.

Une agence d’architecture intérieure et de maîtrise d’œuvre dédiée à la rénovation du bâti ancien en pierre ou en pisé, les solutions saines et écologiques pour l’habitat, l'amélioration énergétique et le petit habitat passif.

Vous pouvez consulter notre précédent site : www.architecte-interieur-lyon.com

Pour consulter notre méthodologie ainsi que nos honoraires.


Membre du réseau 1% for the Planet, 1% de notre chiffre d'affaire annuel est reversé à des associations agréées pour l'environnement en compensation de notre empreinte écologique. 


  • Sécheresse 2018, Fissures et conséquences sur l'habitat

    Nous relevons depuis la fin de l'été 2018, en Bresse et en Dombes, de nombreux bâtiments victimes de désordres engendrés par des fissures toujours en mouvements. Ces désordres touchent de nombreux bâtiments anciens, en pisé notamment, alors même qu'aucune fissure n'avait pu être constatée jusqu'à présent

  • 5 raisons pour réaliser une visite conseil avant achat immobilier

    Vous avez un projet d'achat immobilier, vous êtes séduit par un bien mais vous vous posez des questions d'autant que vous envisagez de réaliser des travaux de rénovation… Vous ne connaissez pas leur coût, leur importance.
    Il y a sans doute de nombreuses raisons d'être entouré et conseillé par un professionnel voici en tout cas 5 bonnes raisons de réaliser une visite conseil.

  • Modèle de maison individuelle passive: téléchargez notre brochure

    La brochure destinée à présenter ce modèle d'habitation personnalisable écologique, passive ou BEPOS est proposée en téléchargement libre et gratuit.

  • Crise environnementale: comment répondre aux enjeux?

    Les congés d'été apportent ressourcement et évasion mais aussi renouvellement des idées et des missions que nous nous donnons dans le développement de notre activité tournée vers la rénovation du bâti ancien et de la réduction énergétique de l'habitat.

  • Un modèle de maison passive et écologique en région Rhône-Alpes

    Nous proposons, dès la rentrée 2018, un modèle d'habitation individuelle passive ou à énergie positive (BEPOS) développé pour les départements de l'Ain, de l'Isère, de la Savoie et de la Haute-Savoie ainsi que du Jura, du Rhone et de la Saône-et-Loire. Découvrez les atouts de cette maison écologique pas comme les autres!

  • Visite pédagogique de chantier

    Visite pédagogique de chantier à valeur ajoutée patrimoniale dans le bâti ancien dans l’Ain, la Saône-et-Loire, le Rhône ou l’Isère. Programme pour l’année 2018.

  • Le radon dans l'habitat, du diagnostic à la prévention

    Le radon est un gaz radioactif présent, à forte dose, dans plus de 300 000 habitations notamment dans les zones à risque de la Saône-et-Loire, le Rhône et quelques communes du Jura, de l'Ain et de l'Isère. Nous présentons les enjeux et les techniques de prévention du radon dans l'habitat.

  • Vers la maison autonome: du projet à la réalité

    Concevoir et réaliser une maison totalement autonome en énergie, qui ne dépende plus des fournisseurs habituels pour l'électricité, l'eau ou le gaz est aujourd'hui possible. Quelles sont les possibilités d'autonomie, les manières de passer du projet à la réalité d'un habitat autonome et affranchi?

  • Home staging écologique en région lyonnaise

    Le home staging écologique permet de préparer un bien immobilier à la vente en prenant en compte, outre le design et la décoration, les aspects environnementaux, la santé des occupants et une amélioration énergétique du bien afin de déclencher la décision d'achat.

  • La mérule des maisons: prévention, dégâts et traitement

    La mérule ou champignon des maisons est un fléau qui touche les habitations dont les conditions d’humidité, de confinement ou d’obscurité en favorise le développement. Afin de vous prémunir contre les dégâts de ces champignons lignivores, nous proposons un exposé des mesures préventives et curatives.

  • Conseil et diagnostic du bâti ancien en Rhône-Alpes et Saône et Loire

    Ancienne fermes ou granges, habitations de caractère, maisons paysannes... notre agence enregistre de plus en plus de demandes en vue de la réhabilitation de cet habitat exigeant. Nous intervenons régulièrement en amont du projet par le biais d'un conseil dédié au bâti ancien.

  • Réhabilitation d'une longère: la chronique du Maître d'ouvrage

    La réhabilitation d'une ancienne ferme en pisé à Bourg-en-Bresse vue côté maître d'ouvrage. Un texte poétique et imagé sur la maison rêvée qui devient réalité.

  • La lumière naturelle dans la maison ancienne

    La luminosité fait partie des priorités énoncées dans la plupart des cahiers des charges qui nous sont soumis. Si cette recherche de lumière naturelle est justifiée, elle ne doit pas sacrifier l'aspect architectural d'un habitat conçu alors sous d'autres critères.

  • Le pisé et l’humidité: autopsie d’une rénovation en Bresse

    Les maisons en pisé sont très présentes dans l’Ain comme dans les autres départements de la région Rhône-Alpes. Cette abondance ne les mets pas à l’abri de mauvais choix de rénovation. Quelles en sont les conséquences?

  • Connaitre et maitriser l’hygrométrie dans l’habitat

    Le degré d’humidité de l’air intérieur n’est pas sans conséquences sur le confort thermique, la durabilité des matériaux employés et la santé des habitants. Décryptage d’une notion trop souvent négligée.

  • Réflexion sur la restauration des maisons paysannes

    Pour beaucoup d’entre nous, les demeures anciennes, les maisons paysannes de nos grands parents, agissent comme des madeleines de Proust. Le charme évocateur opère lorsqu’elles n’ont pas été dénaturées par des restaurations maladroites. Nous allons tenter d’en comprendre les fondements.

  • Quelle épaisseur d’isolant pour l’isolation thermique des murs?

    Les incitations fiscales ou CEE ainsi que la RT 2012 encouragent désormais d’employer une isolation thermique des murs plus importante. Nous devrions nous en réjouir. Pourtant, l’emplois d’isolants muraux de forte épaisseur n’est pas recommandable dans tous les cas.

  • Les enduits de correction thermique : chaux chanvre et assimilés

    La correction thermique est une notion particulièrement appropriée au bâti ancien. Cette correction est réalisée par l’application d’un enduit fibré généralement à base de chaux naturelle et de chanvre (chènevotte) mais aussi à base de terre ou de plâtre, de paille de lavande ou de lin, de copeaux de bois ou encore de liège.

  • Le confort thermique estival: comment réaliser une habitation tempérée en été?

    La canicule s'est installée bien durablement en région Rhône-Alpes, dès la seconde moitié du mois de juin...  Cet épisode nous invite à quelques réflexions sur la façon dont devraient être isolées nos habitations afin de préserver leur confort thermique estival.

  • Le plancher chauffant basse température dans la maison ancienne

    Le plancher chauffant basse température fait-il bon ménage avec la maison ancienne? Quels sont ses avantages? Ses limites? Nous tenterons de répondre à ces questions dans le contexte de réhabilitations patrimoniales du bâti ancien.

  • Les étapes d’une isolation thermique réussie en toiture

    Reportage photographique des différentes étapes mises en œuvre pour la réalisation d’une isolation thermique réussie sous toiture.

  • Un revêtement écologique par nature : le parquet massif

    S’il existe un revêtement naturel, intemporel, renouvelable et vivant, c’est bien le parquet massif ! Petite visite photographique de retour de chantier sur ce matériau à l’écobilan très positif.

  • Pourquoi isoler du pisé avec une laine de verre est inapproprié ?

    Nous recevons souvent des demandes concernant l’isolation thermique d’une maison en pisé. Les souhaits des propriétaires évoluent vers une meilleure prise en compte du bâti ancien et, c’est tant mieux!

  • Conseil et accompagnement du particulier pour les petits budgets

    Nous proposons un conseil forfaitaire, solution économique, afin d’accompagner les projets de rénovation thermique, de petits agrandissements ou de petites réhabilitations de l’habitat.

  • La chaux naturelle, technique et usage en rénovation dans l‘ancien

    La chaux naturelle est un liant incontournable en rénovation comme en construction écologique. Rappel sommaire de ses usages et des techniques appropriées.

  • Maison passive dans les Monts du Lyonnais: retour d’expérience

    Une année après sa réception, retour sur la construction d’une maison passive que nous avons réalisé dans les Monts du Lyonnais.

  • Réhabilitation patrimoniale au sommaire de Natura Maison

    Le magazine Natura Maison du mois de septembre 2014 a consacré un reportage enthousiaste sur la réhabilitation patrimoniale d’une petite habitation en pierre que nous avions réalisée en Bourgogne.

  • Rénovation thermique de la maison individuelle : pourquoi viser la basse consommation ?

    La rénovation thermique d’une maison individuelle devrait être envisagée avec un objectif énergétique. Une isolation thermique ponctuelle ne permet pas toujours de réaliser des économies d’énergie, pourtant, il est possible d’atteindre le niveau BBC avec des travaux bien proportionnés.

  • La maison ancienne : épave thermique ou économe en énergie ?

    A l’heure de la construction basse consommation, il nous parait inapproprié de décrier les performances  énergétiques et thermiques de la maison ancienne dont le comportement peut s’avérer bien plus économe en énergie qu’il ne parait.

  • Rénovation d'une maison traditionnelle dans le Morvan

    Rénovation écologique d’une maison traditionnelle en pierre et matériaux naturels dans le Parc Naturel Régional du Morvan entre Saône-et-Loire et Nièvre : une approche respectueuse de l’architecture.

Pierrick CHEVILLOTTE Architecture Intérieure & Maîtrise d'Œuvre Écorénovation Restauration de maison ancienne
155, route de Rétissinge - 01290 BIZIAT
+33 (0) 6 59 29 01 51archilyon@icloud.com
Pierrick Chevillotte Architecte d'Intérieur
Nos services nous valent le prix Best of Houzz Service,
car nos qualités professionnelles ont été reconnues par la communauté Houzz.
Pierrick Chevillotte sur Biziat, FR sur Houzz

  Facebook Linkedin PinterestHouzz

Mentions légales & Conditions Générales d’Utilisation Politique de Confidentialité