Articles de vulgarisation concernant la restauration de la maison ancienne, l'isolation thermique écologique et les actualités de notre agence.

La réhabilitation d'une ancienne ferme en pisé à Bourg-en-Bresse vue côté maître d'ouvrage. Un texte poétique et imagé sur la maison rêvée qui devient réalité.

26/09/2016

Coup de foudre pour une maison…

Si l'on nous presse de dire pourquoi nous l'aimions, nous sentons que cela ne se peut exprimer, qu'en répondant : « Parce que c’était elle, parce que c’était nous ». Voilà, en paraphrasant Montaigne, comment nous expliquons, mon mari et moi-même, le double coup de cœur ressenti la première fois que nous avons vu notre future maison.
ancienne-ferme-ain
Nous l’avions cherchée longtemps, renonçant à un projet peu réaliste, manquant une occasion faute de réactivité, hésitant encore…toujours. Nous avions alors fait connaissance avec Pierrick Chevillotte. Il était venu nous donner un avis professionnel sur un premier bien et, plus tard, il avait entendu notre déception lorsqu’un autre nous avait échappé. Ce jour-là, il nous avait glissé avec un optimisme visionnaire « Jamais deux sans trois »… Et puis, un hasard persévérant nous mit face à une ferme en piteux état, avec un grand jardin à l’abandon.

La peur « de la perdre » que nous avions ressentie, nous avait convaincus que, cette fois, c’était la bonne. Cette bâtisse ne correspondait pourtant pas à la maison de nos rêves, en forme de cube. C’était une longère basse de 17 mètres, en pisé, assez commune dans la région. Mais c’était elle, avec « ce je ne sais quoi, ce presque rien » qui faisait toute la différence.
Elle avait ce qu’on appelle « un beau potentiel », un charme humble et campagnard qui nous faisait écho. En outre, elle était parfaitement située, entre ville et campagne environnante. Ensuite, comme souvent dans les coups de foudre, cette évidence fut moins…évidente. D’abord, une maison n’est jamais parfaite. Trop ou pas assez, il y a toujours quelque chose qui cloche. Il nous a donc fallu faire des concessions liées aux contraintes techniques, financières…, renoncer à certaines idées sans jamais vivre cela comme un sacrifice.

La collaboration avec l'architecte d'intérieur et les artisans

escalier-artisan-menuiserieLa rénovation d’une maison, c’est la rencontre tripartite des futurs habitants, d’un architecte et des artisans. Les échanges pendant les réunions de chantier ont donc été nombreux, mais grâce à Pierrick, ils ont été harmonieux, constructifs et méthodiques. Nous avons collaboré étroitement et dans la bonne humeur. Nous avons été entourés par des artisans disponibles, patients et pédagogues. Tous sont venus avec des sensibilités et des compétences différentes et les ont mises au service de notre projet. Chaque difficulté a été surmontée grâce à l’adaptabilité et à la créativité de chacun pour aller vers le meilleur.

Pierrick, qui a assuré la maîtrise d’oeuvre du chantier, a été déterminant dans sa réussite. A notre écoute, il a appris à connaître nos besoins et notre façon de vivre. Il a répondu patiemment à nos questions sans doute souvent naïves ou incongrues. Il nous a rassurés au moindre doute. Il nous a montré la nécessité de prendre son temps dans la phase d’étude pour que nous ne regrettions pas nos choix. Nous étions totalement novices en matière de bâtis et Pierrick insistait pour que nous soyons informés clairement avant toute prise de décision.

Du projet de rénovation à la réalisation: la gestation d'un éléphanteau!

hall-entrée-sol-betonEnfin, rénover une maison, c’est un peu comme enfanter un énorme bébé peu pressé de venir au monde. La gestation fut plus longue que prévu et assez lourde. Nous n’avions pas conscience de tout ce que des travaux impliquent de réflexion, de réactivité, d’anticipation, de paperasse administrative, de mails échangés, de détails essentiels à trancher lors de chaque réunion, de contretemps, de désaccords conjugaux… Nous ignorions que j’aurais pendant tant de semaines, des rendez-vous réguliers qui dureraient des heures, avec un homme voire plusieurs… Je ne savais pas que j’aurais froid comme jamais pendant les réunions de chantier du mercredi et qu’il me faudrait investir dans des chaussures aimant la bouillasse. Nous avions sous-estimé le temps que le projet nous prendrait, les soirs et les week-ends.
Mais, par-dessus tout, nous n’avions aucune idée du plaisir que nous prendrions chaque dimanche à aller, en famille, voir l’avancée des travaux ; parce que rénover une maison, c’est certes, attendre un éléphanteau pendant plusieurs mois, 31 pour être précis, mais c’est aussi pouvoir l’observer dans un ventre transparent. C’est suivre chaque étape de sa gestation par une échographie continue. On voit grandir le projet. Il évolue chaque jour, tantôt de manière imperceptible, tantôt de façon spectaculaire. Le début, surtout est une vraie métamorphose. Bébé fait peau neuve. On refait la toiture, on enlève le vilain crépis pour laisser respirer le pisé, on casse, on ouvre… Puis, on fait en sorte qu’il soit bien au chaud : on lui donne une isolation saine, on lui prévoit de jolies portes et fenêtres… On refait les planchers, on s’occupe des parquets, on installe l’électricité et la plomberie… Lentement, bébé prend forme : chaque pièce apparaît devant nous. C’est émouvant. Ce qui n’était qu’un plan virtuel, devient réalité. Puis on entre dans les détails, on peaufine. On choisit les peintures, les carreaux, on installe un bel escalier, une superbe cuisine et une salle de bains que même le plombier nous envie… Bien sûr, il y a des coups d’éclat, de gueule, des imprévus… Nos discrètes voisines, qui ruminent dans le champ d’à côté, en sont les témoins placides. Mais cela fait partie des anecdotes amusantes qu’on se racontera quand on se souviendra au coin du feu, de la genèse de notre chez nous.

Le plaisir d'habiter

perspective-architecte-interieurPuis, un jour, voilà, le bébé tant attendu. La famille est prête sans être prête. Alors ça y est. On peut toucher cette maison ? On ne va pas l’abîmer ? La salir ? On peut aménager ? En vérité, cette belle inconnue nous impressionne. Serons-nous bien chez elle ?
Au premier orteil glissé dans l’embrasure de la porte, le doute s’envole. Le charme opère. La maison nous apprivoise. Elle nous enveloppe. Nous sommes enfin chez nous dans un cocon protecteur et sécurisant. La maison qu’on a portée en nous, nous accueille en elle désormais. Chacun trouve immédiatement ses marques. L’espace ici est le luxe suprême. On est ensemble mais chacun possède son coin à lui. Les déplacements sont très confortables. La lumière, tout au long de la journée donne une douceur de vivre intérieure incomparable. Les relations avec l’extérieur sont fluides et naturelles. Tout est pensé de façon cohérente, ce qui rend la vie simple…évidente.

cuisine-renovation-architecteCes derniers mots : Le bébé qu'on espère à deux n'est jamais celui que l'on tient dans ses bras. Il en est de même pour cette maison qui est aussi le fruit de nos désirs mélangés et la fusion de nos rêves. Si, le résultat ne correspond pas, et c’est bien normal, à la maison que nous avions projetée chacun dans notre propre imaginaire, il n’est pas non plus exactement conforme aux plans élaborés au millimètre. Nous avons évolué au fil du temps et il est des mystères… C’est ce qui est magique : nos enfants de chair sont incomparablement plus merveilleux que l’enfant idéal et notre maison est mieux que son projet. Comment aurions-nous pu prévoir, par exemple, le bonheur de se baigner la nuit dans l'eau tiède avec la lune en lampadaire et des feux d’artifices pour étoiles ? Comment savoir que la première lueur du jour traverserait l’œil de boeuf pour créer une magnifique peinture rose et ronde sur le mur blanc ? Jusque dans ses petits défauts, la maison est plus riche, surprenante, belle. Elle est unique. Elle est pratique, chaleureuse, fonctionnelle, modeste et noble, lumineuse, élégante, ouverte, conçue pour recevoir la famille, les amis, les copains des enfants… Elle a des finitions parfaites mais discrètes. Cette maison nous correspond profondément. Nous y avons mis tant de nous-mêmes.

Un jour, les arbres récemment plantés grandiront, le sol, les marches de l’escalier se patineront, la maison aura les marques du temps. Nous ne saurons plus discerner l’ancien du nouveau. Nous aurons même oublié que nous avons vécu ailleurs. Là sera le meilleur. Quand il nous semblera que tout est là depuis l’éternité…



HouzzAvis de Valérie G. sur le site Houzz.fr



Merci à toi Valérie pour ce très beau texte, si personnel et vivant! Le projet, tout comme le chantier, fut à votre image: enrichissant, positif et humain (; Que des bons souvenirs de notre collaboration!



General | Habitat ancien | Rénovation thermique | Réalisations | Prestations | Carnet de chantier | Performance énergétique | Habitat écologique

Une expertise confirmée par de nombreuses réalisations en Bourgogne & Rhône-Alpes

agence d'architecture intérieure

archilyon.fr Pierrick Chevillotte Architecte d’Intérieur, diplômé de l’Ecole CAMONDO en 1997. Qualifié par le Conseil Français des Architectes d’Intérieur (n°997).

Une agence d’architecture intérieure et de maitrise d’œuvre spécialisée dans la rénovation respectueuse du bâti ancien, les solutions saines et écologiques dans l’habitat, la performance énergétique.

Vous pouvez consulter notre précédent site : www.architecte-interieur-lyon.com

Pour consulter notre méthodologie ainsi que nos honoraires.